Les dossiers techniques

1.Les pompes.

Quelle pompe choisir ? Aspirante/refoulante, mécanique, électrique, automatique, immergée, à surpression ? Le choix est vaste. En fait, tout dépend de l'installation envisagée. Si l'on installe qu'un évier, il est inutile de mettre une pompe de 15litres/minute. Nous allons voir les différents types existants et leurs utilisations.

Les pompes à pied, mécaniques, aspirent et refoulent l'eau avec un débit très faible et saccadé. Elles ne conviennent que pour un seul poste d'eau. Avantage: ne tombe pratiquement jamais en panne.

Les pompes électriques. Elles permettent de réaliser un véritable circuit d'eau courante et permettent d'alimenter plusieurs postes.

*Les modèles immergés, chassent l'eau dans les tuyauteries, ont un débit variant de 4 à 18 l/mn. Leur pression est faible, entre 400 et 800g en moyenne. La longueur maximum des tuyauteries ne doit pas dépasser 6 mètres, pour une hauteur d'eau de 1,50 m. Leur consommation électrique varie de 1 à 6 A. Non automatique, elle se met en route par l'intermédiaire d'un contacteur soit manuel, soit sur la robinetterie. Elle peut fonctionner avec un boiler.

*Les modèles aspirantes/refoulantes, centrifuges ou volumétrique, automatique ou semi-automatique. Elles sont auto-amorçante et permettent une aspiration de hauteur d'eau jusqu'à 1,80m. Le débit de ces pompes est fonction de leur type de fonctionnement (engrenages, pistons, pales) ainsi que de leur pression qui varie de 800g à 2,5 bar pour un débit de 3 à 16 l/mn. Leur consommation électrique varie de 1,5 à 4 A.

Plus le nombre de postes susceptibles d'être utilisés en même temps est important, plus la longueur des tuyauteries est grande, plus la pression et le débit devront être élevés .

Le fonctionnement d'une pompe automatique.

La mise en marche s'effectue à l'ouverture du robinet par la dépression crée dans la pipe de sortie de la pompe. Un mano-contact coupe l'alimentation électrique au-dessus du niveau de pression pour lequel il est réglé. A la fermeture du robinet, la pompe continue de tourner, la pression augmente, arrive au seuil de contact, et le mano-contact coupe l'alimentation.

Une pompe fait du bruit. Certaines sont plus bruyantes que d'autres, malgré leur montage sur silentblocs. Il est possible de limiter ce bruit en respectant quelques règles simples. Ne jamais fixer une pompe sur une paroi, cela ferait caisse de résonance. Lui préférer une fixation au sol sur de la mousse absorbant les sons. Fixer les tuyauteries avec des colliers isophoniques (si tuyauteries cuivre). Raccorder la pompe avec des flexibles plutôt qu'avec du tube rigide. Au pire, enfermer la pompe dans un caisson insonorisé (capot isolant). A titre indicatif, voici le niveau de bruit en Db de quelques pompes (données Fiamma ):

modèle SF 126 PRO 06 l/mn en 12 volts :67/70

modèle SF 126 PRO 10 l/mn en 12 volts :84/88

modèle SF 126 PRO 06 l/mn en 24 volts :74/76

Capot anti-bruit pour pompe SF126:

 

L'intérieur du capot sera recouvert d'une mousse isolante et phonique. En isolant ainsi la pompe, et le coffre ou elle se trouve placée, vous réduirez pratiquement de moitié le bruit de la pompe.

 

Rechercher sur le site