Les dossiers techniques

 

5.La production d'eau chaude.

Seul trois appareils peuvent fournir de l'eau chaude dans le camping-car. Les deux plus connus étant le chauffe-eau ,et l'autre le boiler. Mais il y a aussi le récupérateur d'énergie, moins utilisé il est vrai.

Le chauffe-eau instantané au gaz.

Il en existe deux modèles : basse pression et haute pression. Le basse pression fonctionne à partir de 100g de pression d'eau, tandis que le haute pression fonctionne avec un minimum de 1,2 bar. Leur principal avantage est la production immédiate d'eau chaude, et ceci tant qu'il y a de l'eau dans le réservoir. Leur dépannage est très simple, aucune alimentation électrique requise. Tous sont équipés d'une sécurité gaz, et certains de contrôleur d'atmosphère. Leur débit moyen est d'environ 5 l/mn pour une température modulable entre 40 et 60°c. Pour un basse pression, une pompe délivrant de 0,6 à 0,8 bar est recommandée. Inconvénient, leur consommation en gaz se situe entre 14 et 20 g/mn, soit 840 à 1200 g/heure.

Le boiler au gaz.

Ce n'est ni plus ni moins qu'un cumulus. Appareil à accumulation d'eau chaude de 10 ou 14 litres, son principal avantage, est son système étanche d'évacuation des gaz brûlés, et l'admission d'air frais par ventouse. La veilleuse gaz a été remplacée par un allumage électronique commandé à distance. Il accepte les pompes immergées et les pompes jusqu'à 1,7 bar de pression. Inconvénient ,son temps de chauffe. A moins de rouler gaz ouvert, ce qui est interdit, il faut compter 20 mn pour le modèle 10 litres et 30 mn pour le 14 litres. De plus son alimentation en 12 v doit être très stable. Aucun problème tant que c'est sur la batterie, mais en passant par un transfo, l'installation d'un régulateur de puissance devient obligatoire. Et si il n'y a plus d'énergie électrique, il n'y aura plus d'eau chaude. Leur consommation en gaz est de l'ordre de 120 g/h. Température d'eau fixe ou réglable jusqu'à 70°c.

Le récupérateur d'énergie.

Cet appareil utilise les calories du moteur du véhicule et/ ou du chauffage autonome à eau . Il s'agit d'un réservoir avec à l'intérieur un serpentin (échangeur) qui chauffe l'eau contenue dans le réservoir. Ce serpentin est raccordé au circuit d'eau du moteur et/ou du chauffage, qui lorsque celui est en marche chauffe l'eau. Inconvénient, l'eau n'est chaude que lorsque le véhicule roule, ou l'hiver quant le chauffage autonome à circulation d'eau fonctionne. Pour palier cet inconvénient, certains ont aussi une résistance électrique qui va en général de 800 à 1200 Watts suivant les modèles.